Les 8 meilleures bottes de wading examinées et testées (Guide pratique 2021)

Types de bottes de wading

botte de pataugeoire sous l'eau

Les bottes de wading sont également divisées en différents types en fonction de leur conception et du type de semelles qu'elles ont également. Tout comme les différents types de cuissardes de pêche à la mouche, chaque type de botte de pêche à la mouche présente également des avantages et des inconvénients. Les «bottes» de wading sont disponibles dans une large gamme de types, notamment:

  • Sandales spécialement conçues pour la pataugeoire humide par temps chaud
  • Chaussures de wading conçues pour offrir une protection maximale au pied du pêcheur
  • Bottes de wading montantes conçues pour être portées avec une paire de bas waders

Avantages et inconvénients

Différents types de bottes de wading présentent différents avantages et inconvénients.

Sandales et chaussures de pataugeoire

Chaussure de wading Orvis Wet
Chaussure de wading Orvis Wet

Si les sandales de wading sont beaucoup plus fraîches à porter par temps chaud que les bottes de wading, elles ne sont pas idéales pour toutes les circonstances.

Non seulement les bottes de wading de style sandale exposent le pied du pêcheur aux talons et aux éraflures lorsqu'il patauge sur le fond d'un ruisseau rocheux, mais elles permettent également au sable et au gravier de pénétrer dans la sandale.

Ce grain peut se loger entre la plante du pied du pêcheur et la semelle de la sandale, ce qui peut être assez inconfortable.

Cela oblige les pêcheurs à passer beaucoup de temps et d'efforts à utiliser le courant du ruisseau pour laver les débris de la sandale.

Par conséquent, certains pêcheurs préfèrent les chaussures de wading aux sandales de wading car non seulement elles offrent plus de protection, mais elles sont plus confortables car elles empêchent généralement les débris de pénétrer dans la chaussure.

Mais en raison de leur conception fermée, les chaussures de wading ont tendance à retenir le sable ou le gravier qui pénètre dans la chaussure jusqu'à ce que le pêcheur s'arrête et enlève la chaussure pour laver les débris.

Bottes de pataugeoire

bottes de pataugeoire

Par conséquent, la plupart des pêcheurs à la mouche expérimentés préfèrent porter des bottes de wading plutôt que des sandales de wading ou des chaussures de wading car elles offrent le plus grand degré de protection au pied du pêcheur.

Les bottes de wading fournissent également un degré important de soutien de la cheville, ce qui aide le pêcheur à obtenir une assise plus sûre lorsqu'il patauge sur les fonds rocheux des ruisseaux. Les sommets plus hauts font également un bien meilleur travail pour garder le sable et le gravier hors de la chaussure.

Mais quel que soit le degré de serrage de vos bottes de wading, elles laisseront toujours une petite quantité de sable et de gravier pénétrer dans la chaussure et se loger entre votre pied et la semelle de la chaussure de wading.

En conséquence, les pêcheurs expérimentés portent souvent également une paire de guêtres en néoprène lorsqu'ils portent des chaussures de wading ou des bottes de wading. Les guêtres font un excellent travail pour garder le gravier et le sable hors de la chaussure ou de la botte pour un confort accru.

Types de semelles

Les pêcheurs à la ligne doivent également choisir entre des semelles en feutre traditionnelles et des semelles en caoutchouc collant lors de la sélection des bottes anti-mouches. Là encore, vous constaterez que chaque type de semelle présente des avantages et des inconvénients.

Semelle en feutre

Feutre de botte Kinetic Neogaiter
Feutre de botte Kinetic Neogaiter

Par exemple, les semelles en feutre sont utilisées sur les bottes de wading depuis très longtemps maintenant et elles font un excellent travail en fournissant au pêcheur une adhérence raisonnablement sûre sur les fonds rocheux des ruisseaux; surtout lorsque les roches sont recouvertes d'une couche lisse de biofilm.

Cependant, les propriétés mêmes qui leur permettent de fournir une adhérence sûre sur les roches glissantes les amènent également à être susceptibles de collecter et d'abriter des micro-organismes aquatiques.

Par conséquent, si un pêcheur à la ligne pêche plus d'un bassin de cours d'eau, il est très important qu'il prenne le temps de laisser sécher complètement ses sandales de pataugeoire à semelles de feutre, ses chaussures de pataugeoire ou ses bottes de pataugeoire avant de les porter en pêchant dans un autre bassin.

Si les semelles en feutre peuvent retenir l'humidité, alors les microorganismes qui peuvent s'installer dans les semelles en feutre peuvent être transférés par inadvertance vers le deuxième bassin de cours d'eau et ainsi, ruiner la qualité de l'eau en transférant des espèces envahissantes.

Semelles en caoutchouc collantes

Semelle en caoutchouc Redington Palix
Semelle en caoutchouc Redington Palix

Par conséquent, certains États sont allés jusqu'à interdire aux pêcheurs à la ligne de porter des sandales de wading à semelles de feutre, des chaussures de wading et des bottes de wading et obligent plutôt les pêcheurs à porter des chaussures de wading avec des semelles dites «en caoutchouc collant».

Cependant, alors que les semelles en caoutchouc collant sont la nouvelle mode des chaussures de pataugeoire, car elles ne collectent pas et n'abritent pas de micro-organismes aquatiques.

Le fait est que, quelles que soient les affirmations d'un fabricant à l'effet contraire, les semelles en caoutchouc collantes sont tout simplement incapables de fournir à un pêcheur à la mouche le même degré de stabilité qu'une semelle en feutre est due à une loi de la physique qui stipule qu'un le liquide ne peut pas être comprimé.

Par conséquent, comme les liquides ne peuvent pas être comprimés, il y aura toujours une fine couche d'eau qui existe entre une semelle en caoutchouc collante et les roches immergées dans une vapeur.

Ainsi, quel que soit le degré de «collant» du caoutchouc, les chaussures de wading à semelles de caoutchouc offriront toujours une adhérence moins sûre que les chaussures de wading à semelles de feutre.

Par conséquent, certains fabricants de chaussures de wading proposent désormais des chaussures de wading avec des semelles interchangeables qui permettent au pêcheur de choisir entre des semelles en feutre ou des semelles en caoutchouc collant en retirant simplement un type de semelle et en le remplaçant par l'autre.

Botte de wading Korkers BuckSkin avec semelle extérieure en feutre et Kling-On
Botte de wading Korkers BuckSkin avec semelles extérieures en feutre et Kling-On – a le système de semelle interchangeable OmniTrax 3.0.

Mais, bien que ce soit un excellent concept, il ne fonctionne pas toujours comme prévu car, à moins que le système de fixation de la semelle ne soit très sécurisé, il peut permettre aux semelles de se détacher de la chaussure lors de la pataugeoire.

Par conséquent, la plupart des pêcheurs à la mouche expérimentés ont toujours une nette préférence pour les semelles en feutre fixées de façon permanente sur leurs chaussures de pataugeoire.

Waders à crampons

Waders à crampons

Enfin, il y a le problème des semelles avec crampons par rapport aux semelles sans crampons.

Bien sûr, l'idée derrière l'ajout de crampons aux semelles des bottes de wading est de fournir aux pêcheurs une assise plus sûre en ajoutant des pointes métalliques capables de couper la mousse, les plantes aquatiques et la couche de biofilm qui a tendance à s'accumuler sur les rochers. submergé dans les ruisseaux à truites.

Mais, le fait est que si les crampons font un excellent travail de pénétration à la fois de la matière végétale et du biofilm, ils ne sont pas capables de pénétrer la surface des roches.

Ainsi, ils réduisent la surface de la semelle d’une chaussure de wading aux pointes des crampons qui doivent alors supporter tout le poids du pêcheur.

Par conséquent, les bottes de wading avec des crampons dans les semelles peuvent en fait fournir une assise moins sûre que celles sans crampons lors de la navigation sur des rochers polis à l'eau!

Mais même ainsi, il y a des pêcheurs à la mouche qui ne pêcheraient tout simplement pas sans leurs crampons, car ils estiment que les crampons offrent une prise plus sûre tandis que d'autres ne porteraient pas de bottes de pataugeoire à crampons même s'ils étaient payés pour le faire.

crampons pour bottes d'échassier

De plus, de nombreux pêcheurs trouvent que le fait d’avoir des crampons dans la semelle de leurs bottes de wading est inconfortable car, pour éviter que les crampons ne provoquent des points de pression distincts sur la semelle du pied du pêcheur, les semelles des bottes doivent nécessairement être relativement rigides.

Par conséquent, la très grande majorité des pêcheurs à la mouche expérimentés ont tendance à préférer les bottes de wading à semelles de feutre sans crampons.

Conclusion

Ainsi, comme vous pouvez le voir, tout comme les cuissardes, il existe une très large gamme de bottes de wading sur le marché, allant des sandales aux chaussures en passant par les bottes avec des prix allant du cher au bon marché.

Ainsi, choisir des chaussures de wading peut facilement être tout aussi déroutant que de choisir une paire de waders!

Mais, avec un peu de connaissances, le processus peut être grandement simplifié en décidant d'abord si vous les utiliserez avec ou sans cuissardes, combiné au niveau de confort et de durabilité dont vous avez besoin, ce qui vous aidera à affiner vos choix pour mieux répondre à vos besoins particuliers. .

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire